Christophe BLANCHET
Député de la 4ᵉ circonscription du Calvados

Cantons de : Cabourg-Dozulé, Deauville-Honfleur, Hérouville Saint-Clair (uniquement la commune de Colombelles), Lisieux (une partie sans la commune de Lisieux), Ouistreham (une partie), Pont-l'Evêque-Blangy-le-Château

Actions de terrain

Mes 24 heures en Gendarmerie auprès du groupement du Calvados ont été une expérience humaine et politique très enrichissante, pleines d’enseignements. J’ai souhaité cette immersion afin de me rendre directement compte, et ce sans filtre, de la réalité du terrain ainsi que du quotidien de nos Gendarmes.  À travers un rapport, j’ai apporté un retour de mon passage au sein des forces de sécurité au Ministre de l’Intérieur. Ce rapport n’est pas un document officiel mais une synthèse de mon ressenti de ces 24 heures aux côtés de nos Gendarmes dans le cadre de l’exercice de leurs missions. Par cette modeste contribution, celle d’un journal se basant sur mon vécu personnel, plus qu’un audit structuré, j’ai souhaité mettre en lumière les conditions réelles de travail de nos Gendarmes, certaines interrogations et leurs besoins mais aussi mettre en reliefs des difficultés constatées. J’ai également formulé quelques propositions. 

 

- Je suis arrivé à la brigade de Ouistreham à 15h le vendredi 24 novembre 2017 pour une table ronde avec plusieurs effectifs de la compagnie de Caen qui opèrent sur 69 communes pour 107 000 habitants à l’année et 200 000 entre mai et septembre, plus les touristes à la journée. Je tiens à remercier la disponibilité et l’accueil des Gendarmes. Les échanges ont été d’une grande qualité, directs et francs, sans langue de bois, de part et d’autre. J’ai pu constater très vite que le métier de Gendarme est loin de l’image que l’on peut avoir, il est complexe et les missions sont très nombreuses ainsi que variées. Cela demande une force de caractère et de ne nombreuses compétences pour s’adapter à une société connectée. 

 

- La journée s’est poursuivie par une visite du Port de Ouistreham, des patouilles en voiture et des interventions à pieds, une rencontre avec l‘unité du PSIG Cobra de Caen avec une présentation des missions et des hommes, suivie à nouveau de patrouilles, une rencontre avec les officiers, une patrouille de nuit avec le PSIG et enfin au petit matin, je me suis rendu à l’escadron départemental pour une visite des locaux de la Brigade Criminelle et d’Analyse, puis au centre de traitement des appels. Pour terminer cette journée et conclure ces 24heures, nous avons effectué un débriefing avec les officiers supérieurs présents autour d’un petit déjeuner.

Je tiens à dire de façon simple et direct, que j’ai été heureux et honoré d’accompagner nos Gendarmes dans leurs missions. Ces 24 heures m’ont offert le temps d’avoir un réel aperçu de leur engagement et de leur travail au service de la sécurité des Françaises et des Français. Nous avons des Gendarmes d’une grande valeur, qui défendent fièrement les valeurs de la République et à qui nous devons notre reconnaissance mais aussi garantir des moyens suffisant pour agir. Je compte bien renouveler cette expérience auprès d’autres corps de nos forces de sécurité très rapidement. En tant que Député, membre de la commission Défense et Forces Armées, je me nourrirai de ces immersions en situation réelle de terrain pour apporter tout mon soutien et mon aide à nos forces de sécurité.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.