Christophe BLANCHET
Député de la 4ᵉ circonscription du Calvados

Cantons de : Cabourg-Dozulé, Deauville-Honfleur, Hérouville Saint-Clair (uniquement la commune de Colombelles), Lisieux (une partie sans la commune de Lisieux), Ouistreham (une partie), Pont-l'Evêque-Blangy-le-Château

Actualités de la circonscription

Dans le cadre de mes permanences parlementaires en circonscription, j’ai eu l’occasion de rencontrer ces dernières semaines de nombreux responsables associatifs qui ont bien voulu m’alerter sur la problématique des Contrats d’accompagnement vers l’Emploi, CAE. 

 

Après les annonces du Gouvernement sur ce sujet et les nombreuses polémiques entretenues par les médias, j’ai constaté que leurs inquiétudes et interrogations se basaient très souvent sur des malentendus et de la désinformation. J’ai donc pris le temps de recevoir toutes les associations qui demandaient mon soutien pour des renouvellements de CAE afin d’étudier cas par cas et dans le détail leur demande.

 

J’ai eu le plaisir et la satisfaction de rencontrer des personnes passionnées et engagées. Ils souhaitent assurer le bon fonctionnement de leur structure et à travers des CAE, permettre à des personnes éloignées du monde du travail de découvrir leur univers tout en se formant et en apprenant des métiers porteurs sur le marché du travail.

 

Certaines associations ou structures ont retenu mon attention plus que d’autres, car elles répondent à la philosophie des CAE, des contrats d’insertions qui permettent un retour vers l’emploi avec de vrais programmes de formations. 

 

J’ai décidé de soutenir leurs demandes en adressant un courrier à Monsieur le Préfet du Calvados, car je les estime justifiées ainsi que légitimes. 

 

J’ai demandé à Monsieur le Préfet, d’instruire avec bienveillance les différentes demandes sur lesquelles j’ai souhaité attirer son attention. Ces structures que j’ai mises en lumière par ce courrier apportent beaucoup à notre vivre-ensemble ainsi qu’au développement de notre territoire.  Le dispositif du CAE est adapté à leurs besoins et les bénéficiaires de ce contrat d’insertion profitent d’un réel programme de formation permettant des sorties positives vers le monde du travail, nous sommes dans du « gagnant-gagnant ».

 

Le Gouvernement a rappelé qu’il ne supprimait pas le dispositif CAE mais qu’il serait vigilant quant à son utilisation afin d’éviter qu’il soit détourné de son rôle premier, celui de l’insertion sociale et professionnelle.


Articles similaires

Réalisation & référencement Faire un site web de politique

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.